Historique

Animée par son désire d’aider les autres et de redonner à la société, Cecilia Ivonne Escamilla a fondé CAFLA en 2003. Citoyenne canadienne d’origine salvadorienne, Madame Escamilla est arrivée à Montréal en 1984. En tant que femme chrétienne et membre engagée de la communauté latino-américaine, elle considérait qu’il manquait des services adaptés aux besoins des membres de sa communauté. Suite à la mort de son petit frère, assassiné dans son pays d’origine par un groupe antisocial, Madame Escamilla a pris la décision de lutter contre tout geste de violence et de contribuer à la réussite sociale, académique et familiale des jeunes en promouvant la persévérance scolaire, les valeurs positives et les traits de caractère favorables aux bonnes relations interpersonnelles. 

 

Son rêve de redonner à sa communauté devient une réalité lorsqu’en 2003, Madame Escamilla abandonne son travail pour se lancer à temps plein dans la belle aventure de créer un organisme communautaire. Pour débuter,  le département du bénévolat, pilier de CAFLA depuis sa création, a été implanté. Madame Escamilla et son époux Nelson Carrillo sont devenus les premiers bénévoles, qui, ensemble avec une équipe des professionnels de la communauté, allaient construire un rêve.

Malgré que les trois premières années aucun financement n’a été octroyé, plusieurs programmes ont été développés pour accomplir la mission de l’organisme, toujours en travaillant en complémentarité avec les autres ressources existantes dans les quartiers Rosemont-Petite Patrie, Villeray, St-Michel.  

Nous tenons à remercier l’équipe initiale qui a appuyé l’initiative de notre fondatrice ainsi que le premier conseil d’administration qui a soutenu le travail de l’organisme pendant tout le processus.  

 

En 2004, grâce à la collaboration de l’arrondissement Rosemont- La Petite Patrie, CAFLA a ouvert ses portes dans les locaux situés sur la rue Saint-Hubert, tout près du métro Jean Talon.

En 2006-2007, l’organisme a créé le programme Bâtir des familles en victoire (Projet BFV) dont l’objectif principal est d’encourager la persévérance scolaire par l’acquisition des compétences nécessaires afin de bien intégrer la société d’accueil et de créer des changements positifs chez l’adolescent immigrant.

L’année 2008-2009 était marquée par la création de deux nouveaux programmes. Le premier, Agir pour prévenir, a comme objectif principal éviter que les jeunes latino-américains s’adhérent à un gang de rue. Le deuxième, L’art d’être une fille, était un projet qui avait comme objectif de prévenir l’exploitation sexuelle des jeunes filles immigrantes. Ce dernier projet a été un des finalistes au Prix Égalité 2012, dans la catégorie de Prévention à la violence, octroyé par Condition Féminine Québec. 

 

Entre 2009-2010 CAFLA a ouvert trois points de service situés dans les écoles secondaires Louis Joseph Papineau, Louis Riel et Père Marquette. Cette même année, CAFLA a créé le programme Petite Enfance CAFLA, anciennement appelait Familles latines en action, qui vise à briser l’isolement et soutenir les mères nouvellement arrivées avec les enfants de 0 à 5 ans.  À date, plus de 300 jeunes mères ont été desservies par le biais de ce programme. 

 

Encore au cours cette même année, notre fondatrice a créé la première édition du livre Chez moi, chez toi, chez nous; 30 histoires écrites par des jeunes adolescents qui racontent les défis et leurs angoisses en lien avec leur parcours migratoire. Ce livre est devenu un outil pédagogique dans plusieurs écoles, car il sert à sensibiliser les élèves sur la réalité quotidienne des jeunes immigrants.

 

En 2011, le programme Jeunesse on avance a vu le jour. Ce programme est destiné aux jeunes immigrants nouvellement arrivés en classes d’accueil en francisation dans les écoles secondaires. Vu que la priorité en classe d’accueil est l’apprentissage du français, ces élèves sont souvent marginalisés des autres jeunes, ce qui rend difficiles l’intégration et le développement d’un sentiment d’appartenance à l’école. Ces jeunes doivent faire face à plusieurs obstacles, autant académiques que sociaux,  avant de passer aux cours réguliers et sont très vulnérables à l’intimidation et au décrochage scolaire. 

 

Grâce au soutien des jeunes psychologues bénévoles : Diana Marcela Ruiz, Aida Peña et Veronica Garcia Alonso, le service de soutien aux familles en difficulté et le service d’écoute ont été mis en place en 2009. Depuis son implémentation, ce service a vu une forte et constante croissance dans le nombre de demandes des services psychosociaux. Des centaines de femmes, d’hommes, de jeunes et des familles nouvellement arrivées, particulièrement ceux qui ne maîtrisent aucune des deux langues officielles, ont bénéficié de notre service de soutien individuel. Ce service  est offert en complémentarité avec les ressources institutionnelles.

 

Depuis sa fondation, CAFLA est devenu un point de référence pour de nombreuses familles qui désirent connaître davantage les ressources et services existants dans la société d’accueil ainsi que pour plusieurs jeunes qui cherchent du soutien et des pistes de solutions aux défis auxquels ils sont confrontés. Axé sur le développement communautaire, CAFLA privilégie le partenariat sous forme de collaborations concrètes assidues et enrichissantes qui assurent l’accessibilité, la continuité et la variété des services. En collaboration avec différentes ressources communautaires et institutionnelles, CAFLA offre à sa diverse clientèle des services communautaires de première ligne et met sur pied des projets spécifiques qui visent à soutenir les jeunes et leurs familles dans leur processus d’intégration à la société québécoise et à résoudre plusieurs problématiques sociales, culturelles et professionnelles.

 

Nous sommes membres de la communauté, travaillant pour la communauté !

 

Copyright © 2015 - CAFLA Tous droits réservés - développé par Shirley Carvajal